Catégories

mercredi 4 janvier 2012

Sur vibreur

Sur l'air de "Somebody that I used to know" de Gotye

Cela fait longtemps que je n'ai pas eu de tes nouvelles
Peut-être ton forfait n'est-il pas si illimité
Tu disais « N'aies pas peur de me déranger »
Mais en vain j'ai tenté de t'appeler
Je m'assois face à l'appareil et je t'attends

Je caresse nos fêlures sur cet écran
Pose machinalement mes lèvres sur le combiné
Je laisse des traces sur l'écran tactile
Mais il n'en reste pas moins immobile
Aussi incolore insonore que le néant

Pourquoi tu ne réponds pas
Si la ligne est coupée
Que me restera-t-il de toi ?
Je n'ai besoin que de ta voix
Le téléphone est muet
Et ça me fait peur

Pourquoi ai-je ce vide en moi
Guettant tes mots, tes textos
Pour combler le manque de toi
Mon portable est sur la table
Et mon cœur, mon cœur, mon cœur
Est sur vibreur

Quelle illusion de penser que je t'avais dans la poche
Suis-je autre chose qu'un numéro parmi tant d'autres ?
Pourquoi attendre un mot de toi
Il me décevra quel qu'il soit
La batterie s'affaiblit
Pourtant je ne bouge pas et j'espère au milieu de la nuit

Pourquoi tu ne réponds pas
Si la ligne est coupée
Que me restera-t-il de toi ?
Je n'ai besoin que de ta voix
Le téléphone est muet
Et ça me fait peur

Pourquoi ai-je ce vide en moi
Guettant tes mots, tes textos
Pour combler le manque de toi
Mon portable est sur la table
Et mon cœur, mon cœur, mon cœur
Est sur vibreur


Licence Creative Commons

mercredi 16 novembre 2011

Gratuitement

J'en ai assez
Des conseils avisés
Me recommandant de tout bien protéger
Mes pauvres rimes
Et mes mots infirmes
Il paraît qu'on veut me les dérober
Prends garde aux plagiaires
Attention aux faussaires
Je me méfie surtout de ceux qui m'disent quoi faire
Nouvelle loi chaque jour
A quoi bon le velours
Si dessous la main est en fer...

Mes mots
Je ne les enferme pas
Ils s'envolent
Et c'est très bien comme ça
Qu'ils courent
Tant pis pour l'argent
J'écris comme je pense
Gratuitement

Écrire selon mon cœur
Mes rires et mes peurs
Je ne connais pas d'autre droit d'auteur
Quand je suis libre
Et que mes phrases vibrent
Que m'importent tous les arnaqueurs ?
On dit souvent
"Le temps c'est de l'argent"
Mais si on la passion on a toujours le temps
Une feuille de papier
Un crayon affuté
Il ne m'en faut pas plus pour être content...

Mes mots
Je ne les enferme pas
[...]
J'écris comme je pense
Librement

Mes écrits farfelus
Sont faits pour être lus
Par moi-même ou par des inconnus
La rémunération
Cruelle tentation
Est une récompense, certainement pas un dû
Le pillage
Ne m'est pas un outrage
Mais un signe de valeur, je dirais même un hommage
Je ne vous oblige pas
A marcher dans mes pas
Mais laissez-moi faire ce que je veux de mes pages...

Mes mots
Je ne les enferme pas
[...]
J'écris comme je pense
Gratuitement
Librement !

Licence Creative Commons



Attention : ce texte n'est pas sous la même licence que mes précédents.. Cliquez sur les liens ci-dessus pour avoir plus d'information.

mardi 18 octobre 2011

Nouvelle collaboration sur "La marquise de Merteuil"

Encore une nouvelle musique, mais cette fois par Michèle Garance, nouvelle compositrice et interprète sur ce blog (mais avec de nombreux faits d'armes à son actif : michelegarance.musicblog.fr ) qui nous a fait le plaisir de musiquer "La Marquise de Merteuil".

Nouveau Voici la nouvelle version arrangée et orchestrée par Michèle Garance.
Tous droits réservés Michèle Garance. Musique déposée à la SACEM.
Rappel : Dérivé de œuvre originale La marquise de Merteuil (Matou-chansonsmatou.blogspot.com) / CC BY-NC 3.0
 
Bonne écoute !

dimanche 4 septembre 2011

Nouvelle musique pour "Melancholy Girl"

Je suis heureuse de vous présenter une reprise de "Melancholy Girl" sur une musique originale, composée et interprétée par Frédéric Battut du groupe Dièset#ne.
 Tous droits réservés.

Au passage, j'en profite pour vous signaler que Josh a repris ses enregistrements sur sa page Facebook et qu'il n'a rien perdu de son talent !

Pour terminer, appel à tous mes les lecteurs : si quelqu'un peut m'aider à trouver un look à peu près potable pour ce blog, je prierai pour lui tous les soirs pendant au moins une journée. Si vous avez des idées n'hésitez pas !

jeudi 1 septembre 2011

Humaine

Je n'suis plus une enfant
Rêvant du prince charmant
Et de mariage en blanc
Pas besoin d'mettre des gants

J'suis pas une paire de fesses
Dispo en mode express
Même en maillot deux-pièces
Pas question qu'tu m'agresses

Laisse-moi être
Laisse-moi être
Laisse-moi être
Humaine

J'suis pas une ménagère
Supprimant la poussière
Le petit doigt en l'air
Comme toi j'déteste le faire

J'suis pas une Cendrillon
Maîtresse d'un riche patron
J'ai mes propres ambitions
Et pas peur de l'action

Laisse-moi être (ter)
Humaine

J'suis pas un animal
Une proie pour tous les mâles
Qu'on caresse dans l'sens du poil
Pour pas qu'elle mette les voiles

Je ne suis pas une muse
Objet dont on abuse
Crois-tu que ça m'amuse
En moi aussi ça fuse

Laisse-moi être (ter)
Humaine

Je ne suis pas une mère
Pas plus que tu n'es père
J'fais c'que j'veux d'mes ovaires
J'ai plein d'autres choses à faire

Je n'suis pas une trainée
Même si j'suis pas mariée
N'oublie pas que coucher
C'est à deux que ça s'fait

Laisse-moi être (ter)
Humaine


Je n'suis pas une stagiaire
Préposée à la cafetière
Pour un même savoir-faire
Pourquoi pas l'même salaire ?

Je n'suis pas un mannequin

A moitié mort de faim
Si d'mon corps je prends soin
C'est parce que je l'vaux bien !

Laisse-moi être (ter)
Humaine


J'suis pas ta p'tite souris
Une bimbo qui sourit
« Je pense pas donc je suis »
C'est pas moi qui l'ai dit

J'suis pas une chienne de garde
Une misandre revancharde
Je mets seulement en garde
Les machos d'arrière-garde

Je pourrais être tout ça
Mais ce n'est pas mon choix
J'suis une femme mais voilà
Je suis surtout comme toi
Contrat Creative Commons

Humaine de Matou-chansonsmatou.blogspot.com est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 non transcrit. Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://chansonsmatou.blogspot.com/p/comment-utiliser-ces-textes.html.

Cette chanson est une tentative de réponse aux clichés sexistes concernant la femme que j'ai eu l'occasion d'entendre. Vos critiques, aussi bien sur le fond que sur la forme, sont les bienvenues.

vendredi 22 juillet 2011

Quand le chat ne miaule pas, la souris twitte

En ce moment c'est un peu la panne d'inspiration. J'hésite à vous ressortir de vieux délires, mais le moins mauvais  est fait sur l'air de "Maman les p'tits bateaux"... Donc je m'abstiens. Pour l'instant.

Je viens de me créer un profil sur le site welovewords.com, un réseau social destiné aux auteurs, notamment aux paroliers en mal de compositeurs et d'interprètes. C'est ici !

A bientôt pour de nouveaux miaulements !

PS : désolée pour le titre, mais comme je l'ai dit, je suis en panne d'inspiration.

mardi 24 mai 2011

Wonderland

Alice is different, like many others
Something is burning inside her
She feels like she must go further
The bluish and pinkish life before her

She dreams of Wonderland
Wonderland
Every night and every hour
Of a world with some more colour
She goes to Wonderland
Wonderland
Trying to keep her innocence
In a world loosing its balance

Alice lost a friend today
Seems like they were not on the same way
She could'nt help, she could'nt stay
There was something much too grey

Refrain

Alice drank a lot tonight
She thought she would avoid the fight
She dances dances as if it was alright
Out of despair soiling the white

Refrain

Alice dreams of something more
Whatever worth living for
An ideal, an aim, a core
To help her overcome the dark war


Contrat Creative Commons