Catégories

jeudi 1 septembre 2011

Humaine

Je n'suis plus une enfant
Rêvant du prince charmant
Et de mariage en blanc
Pas besoin d'mettre des gants

J'suis pas une paire de fesses
Dispo en mode express
Même en maillot deux-pièces
Pas question qu'tu m'agresses

Laisse-moi être
Laisse-moi être
Laisse-moi être
Humaine

J'suis pas une ménagère
Supprimant la poussière
Le petit doigt en l'air
Comme toi j'déteste le faire

J'suis pas une Cendrillon
Maîtresse d'un riche patron
J'ai mes propres ambitions
Et pas peur de l'action

Laisse-moi être (ter)
Humaine

J'suis pas un animal
Une proie pour tous les mâles
Qu'on caresse dans l'sens du poil
Pour pas qu'elle mette les voiles

Je ne suis pas une muse
Objet dont on abuse
Crois-tu que ça m'amuse
En moi aussi ça fuse

Laisse-moi être (ter)
Humaine

Je ne suis pas une mère
Pas plus que tu n'es père
J'fais c'que j'veux d'mes ovaires
J'ai plein d'autres choses à faire

Je n'suis pas une trainée
Même si j'suis pas mariée
N'oublie pas que coucher
C'est à deux que ça s'fait

Laisse-moi être (ter)
Humaine


Je n'suis pas une stagiaire
Préposée à la cafetière
Pour un même savoir-faire
Pourquoi pas l'même salaire ?

Je n'suis pas un mannequin

A moitié mort de faim
Si d'mon corps je prends soin
C'est parce que je l'vaux bien !

Laisse-moi être (ter)
Humaine


J'suis pas ta p'tite souris
Une bimbo qui sourit
« Je pense pas donc je suis »
C'est pas moi qui l'ai dit

J'suis pas une chienne de garde
Une misandre revancharde
Je mets seulement en garde
Les machos d'arrière-garde

Je pourrais être tout ça
Mais ce n'est pas mon choix
J'suis une femme mais voilà
Je suis surtout comme toi
Contrat Creative Commons

Humaine de Matou-chansonsmatou.blogspot.com est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale 3.0 non transcrit. Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://chansonsmatou.blogspot.com/p/comment-utiliser-ces-textes.html.

Cette chanson est une tentative de réponse aux clichés sexistes concernant la femme que j'ai eu l'occasion d'entendre. Vos critiques, aussi bien sur le fond que sur la forme, sont les bienvenues.

9 commentaires:

  1. Ben moi je trouve ça dommage de lire ça : "J'suis pas une chienne de garde / Une misandre revancharde". D'une on entend sans arrêt du mal des Chiennes de Garde (alors que sa présidente est d'une douceur et d'une coolitude absolument incroyable), de deux le cliché de la misandre revancharde laisse croire que les femmes qui oseraient faire preuve d'un peu trop de radicalité seraient automatiquement haineuses et ridicules. Or personnellement je pense que les femmes, notamment dans des pays comme la France, sont beaucoup trop douces avec les machos et autres phallocrates exploiteurs, par exemple.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Chaminou pour ton commentaire !

    Quand je parle de "chienne de garde" je n'évoque pas le mouvement des Chiennes de Garde (que je connais mal mais dont a priori je ne pense que du bien), même si on y pense. Je pensais plutôt au sens commun de l'expression, qui évoque (pour moi) une personne désagréable.

    Quand j'utilise cette expression et celle de misandre revancharde, c'est pour dire non, une femme féministe (ou simplement attachée à ses droits) n'a pas de haine envers les hommes, ni de soif de vengeance, ni une attitude de bouledogue intolérant : elle fait valoir ses droits d'être humains (avec les méthodes qui lui semblent les meilleures, y compris les plus radicales).

    Je n'ai aucune intention de porter préjudice au mouvement des Chiennes de Garde, j'ignore si les gens qui liront le texte y penseront spontanément.

    RépondreSupprimer
  3. Beau texte! Félicitations!

    C'est vrai que l'on pense tout de suite à l'association avec l'expression "chiennes de garde".

    RépondreSupprimer
  4. Je t'en prie! Tu écris également sous d'autres formes?

    RépondreSupprimer
  5. @benoît : rarement, mais quand cela arrive je le publie généralement sur mon profil WeLoveWords : http://www.welovewords.com/matou

    RépondreSupprimer
  6. Bravo "Matou"
    Votre message sur Wikipedia me fait vous découvrir ainsi que vos chansons.
    Depuis quelques temps, je demandais autour de moi : "Que reste-t-il du féminisme ?"
    Votre "Humaine" lui donne une réponse juste et touchante
    Je me suis permis d'en mettre le texte en commentaire à un article que j'avais publié sur le blog Notionis : www.notionis.com
    avec un lien vers cette page.
    Le commentaire est ici : http://www.notionis.com/blog/?p=2988#comment-1826
    L'article : "Masculin – féminin, décisions de toujours ?" est là : http://www.notionis.com/blog/?p=2988
    Cordialement,
    Notionis

    RépondreSupprimer
  7. Merci beaucoup Notionis !
    Votre article est très intéressant, malheureusement je n'ai pu laisser de commentaire à cause d'une "erreur 500".

    RépondreSupprimer
  8. Pas mal ce site, je ne connaissais pas. Une sorte de deviant art des mots. Je vais suivre ça de près désormais! Aussi douée pour la poésie!

    RépondreSupprimer