Catégories

mercredi 4 janvier 2012

Sur vibreur

Sur l'air de "Somebody that I used to know" de Gotye

Cela fait longtemps que je n'ai pas eu de tes nouvelles
Peut-être ton forfait n'est-il pas si illimité
Tu disais « N'aies pas peur de me déranger »
Mais en vain j'ai tenté de t'appeler
Je m'assois face à l'appareil et je t'attends

Je caresse nos fêlures sur cet écran
Pose machinalement mes lèvres sur le combiné
Je laisse des traces sur l'écran tactile
Mais il n'en reste pas moins immobile
Aussi incolore insonore que le néant

Pourquoi tu ne réponds pas
Si la ligne est coupée
Que me restera-t-il de toi ?
Je n'ai besoin que de ta voix
Le téléphone est muet
Et ça me fait peur

Pourquoi ai-je ce vide en moi
Guettant tes mots, tes textos
Pour combler le manque de toi
Mon portable est sur la table
Et mon cœur, mon cœur, mon cœur
Est sur vibreur

Quelle illusion de penser que je t'avais dans la poche
Suis-je autre chose qu'un numéro parmi tant d'autres ?
Pourquoi attendre un mot de toi
Il me décevra quel qu'il soit
La batterie s'affaiblit
Pourtant je ne bouge pas et j'espère au milieu de la nuit

Pourquoi tu ne réponds pas
Si la ligne est coupée
Que me restera-t-il de toi ?
Je n'ai besoin que de ta voix
Le téléphone est muet
Et ça me fait peur

Pourquoi ai-je ce vide en moi
Guettant tes mots, tes textos
Pour combler le manque de toi
Mon portable est sur la table
Et mon cœur, mon cœur, mon cœur
Est sur vibreur


Licence Creative Commons

2 commentaires: